Check In Date Nights    Adults Children

LA NATURE ET LE DOURO

Le Patrimoine du Douro

Le Douro se situe au nord du Portugal, protégé par les vents humides de l'Océan Atlantique par les montagnes du Marão et de Montemuro, il est entouré au Nord par Trás-os-Montes, à l'Ouest par le Minho et par le Douro Litoral et à l'Est par la Région espagnole de Castille-et-León.

La région du Douro s'étend aujourd'hui sur 250 000 ha mais la vigne y occupe seulement 40 000 ha dans les bases profondes et encaissées du Douro et de ses affluents ; Corgo, Torto, Pinhão, Tua, Côa, entre autres. La région du Douro est divisée en trois sous-régions, le Baixo-Corgo (le Bas-Corgo) à l'Ouest, au centre le Cima-Corgo (le Haut-Corgo) et à l'Est l'Alto - Douro (le Haut-Douro), chacune ayant des expressions méso climatiques variées mais connaissant toutes des hivers froids et des étés chauds et secs. 

La Nature du Douro

Cet espace naturel accompagne longitudinalement les fleuves du Douro et d'Águeda dans leurs tronçons frontaliers sur plus de 120 kms de long englobant 4 municipalités : Miranda do Douro, Mogadouro, Freixo de Espada à Cinta et Figueira de Castelo Rodrigo.

L'importance de la faune dans cet espace naturel qui inclut le Parc Naturel Arribes del Duero est incontestablement due à la présence de grands oiseaux de proie et de cigognes noires. Les versants escarpés de cet espace offrent la tranquillité nécessaire pour héberger les nombreux volatiles qui s'y reproduisent comme le griffon, le vautour d'Egypte, symbole du Parc naturel du Douro International, l'Aigle Royal, l'Aigle de Bonelli et la Cigogne noire.

Faune et flore du Douro

Vous pourrez y rencontrer d'importantes populations de mammifères: le loup, le cerf, le sanglier, la loutre, le renard et beaucoup d'autres.

Les forêts de chênes verts (quercus rotundifolia) sont les plus présents mais on peut également y rencontrer des chênes-lièges (quercus suber), des genévriers (juniperus oxycedrus) et des chênes noirs (quercus pyrenaica). Communauté d'arbustes de bruyères, de genêts, de cornouillers, de lavandes qui, avec les arbustes hydrophiles de saules et d'aulnes contribuent à l'équilibre de cette zone.