Check In Date Nights    Adults Children

TOURISME AVENTURE | LES ROUTES DE MONTAGNE

La « Route du Marancinho » dans la municipalité d’Amarante doit son nom au fait qu’une bonne partie du parcours se déroule le long de la rivière du même nom d’une part et d’autre part parce que le nom « Marancinho » (Marãozinho, le petit Marão) rappelle le Marão, une des grandes références du patrimoine naturel de cette région. Avec le début et la fin près de l’église romane de Gondar et se déroulant sur les terres des villages de Gondar, Lufrei et Vila Chã, ce parcours, de plus de 6 kilomètres, se fait en grande partie par des chemins et des sentiers ancestraux, incluant une portion de l’ancienne voie romaine qui, par Amarante, rejoignait Tongobriga (près de Marco de Canavezes) au sanctuaire rupestre de Panóias (à quelques kilomètres de Vila Real). Passant par la vallées et la montagne, par terres de cultures et pâturages, ou par broussailles et petits bosquets de pins, chênes lièges et châtaigniers, l’itinéraire ne comprend pas seulement une faune et une flore riche et variée mais aussi divers exemples de patrimoine historico-culturel de la région, certains même classés comme par exemple l’église romane de Gondar et les vestiges de la millénaire voie romaine. La route du Marancinho est en plus un parcours enregistré et homologué par la Fédération de Camping et d’Alpinisme.

La « Route de São Bento » débutant à la plage fluviale de Rua à Aboadela, se déroule en circuit le long de 12 kilomètres dans les villages d’Aboadela, Sanche, Olo, Vila Chã et Gondar. Après le passage à Sanche, on arrive au lieu-dit du Cruzeiro à Gondar. Le parcours passe par une ancienne portion de la voie romaine près de la rivière Marancinho où l’on pourra admirer un pont romain sur la rivière et une douzaine de mètres de voie, soutenue, à cause de l’inclinaison du terrain, par un robuste mur d’appui. La voie passe ensuite par Sanche, traversant la rivière Ovelha à Rua pour ensuite traverser le Marão par Lameira et continuer en direction de Panóias. Là, un chemin escarpé nous mène au sommet de la montagne, à 550 mètres d’altitude, au lieu-dit des Picotos.

L’itinéraire de Lameira

Les chemins de Lameira invitent à une promenade de montagne attentive et diligente, la piste étant presque imperceptible et certaines espèces pouvant surgir devant nous à tout moment. Entre clairières verdoyantes et denses buissons, le ruisseau Leijido dessine des scénarios naturels d’excellences pour le sanglier dont la présence se détecte par les nombreuses traces qu’il laisse sur le sol lors de sa recherche de tubercules, racines et insectes pour s’alimenter.